Extrait

En mai 1944, le quartier de la gare Saint Laud est pilonné par l’aviation alliée. De nombreux angevins partent pour se mettre à l’abri dans la proche campagne. Beaucoup sont arrivés à Sainte Gemmes-sur-Loire par la route du Stade, poussant des voitures d’enfants, des femmes criant dans la nuit…

Après le repli de l’aile nord allemande en Normandie, les alliés ont percé les lignes allemandes près d’Avranches, ce qui leur permet d’attaquer à travers le Bassin Parisien et vers la Bretagne. Le 3 août, Rennes est libérée. Le 4, les premiers soldats américains de l’armée Patton pénètrent en Maine-et-Loire. Le 7 août, ils sont à Saint Jean de Linières. Les 8,9 et 10 août, le 3ème bataillon de la 5ème Division d’infanterie américaine, commandée par le général Birdsong, libérait Angers. Il fallut pour cela que les « Diables rouges » fassent sauter le verrou de Sainte Gemmes-sur-Loire après avoir traversé la Maine par le pont de Pruniers.

(...)

Téléchargement

Actualités

Générations de guerre – Souvenirs d’enfance

[ Lire la suite ]

Une zone agricole pour un bassin de vie angevin

[ Lire la suite ]

Marc Massot, nouveau correspondant du Courrier de l’ouest

[ Lire la suite ]

2020 - Contribution à l’enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal d’Angers Loire Métropole

[ Lire la suite ]

Lettre d'information

Je m'abonne