Avant propos

Protomé de griffon. Bronze (Musée d'Angers)A Sainte Gemmes-sur-Loire, l’histoire remonte fort loin dans le temps. Les premières traces, il est vrai très ténues, de cette présence de l’homme remontent à plusieurs dizaines de milliers d’années. La période gauloise et celle des temps gallo-romains ont légué des vestiges plus importants bien que laminés par les siècles. Des historiens et des archéologues ont recueilli des témoignages, écrits ou oraux, ramassé des objets venus de la nuit des temps. Des fouilles ont été menées à partir de 1871 dont les plus connues, exemplaires pour l’époque par la méthode, ont été celles de Victor Godard-Faultrier sur le site antique des Châteliers.

Néanmoins les recherches archéologiques ont été rares sur Sainte Gemmes-sur-Loire. Les idées émises par un certain nombre d’auteurs pour reconstituer ce lointain passé doivent être prises avec précaution.

C’est en 1999 que l’Association du Camp de César a ouvert le dossier des origines de la commune de Sainte Gemmes-sur-Loire sous le titre « De Neandertal à la chute de l’Empire romain ».

Ce travail avait bénéficié du concours aussi chaleureux qu’efficace des Archives Départementales de Maine-et-Loire. L’Association avait exprimé toute sa gratitude à leur directrice, Elisabeth Verry, et à Christian Gasnier qui nous avait accompagnés dans cette quête.

Depuis, de nouvelles fouilles… et des découvertes sont intervenues. Cette actualisation du visage antique du territoire qui est devenu Sainte Gemmes-sur-Loire a bénéficié du concours de François Comte, archéologue municipal d’Angers, et des archéologues de l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) Jean Brodeur, Martin Pithon et Maxime Mortreau.

Alain RATOUR
Président


Les auteurs cités

Thermes des Châtelliers (Musée d'Angers)Toussaint-Charles Béraud (1790-1871) : magistrat angevin, il consacra tous ses loisirs à des travaux littéraires et scientifiques où il acquit une réelle autorité.

Pierre Beziau (1861-1947) : d’abord secrétaire particulier de Jules Clarette, administrateur de la Comédie Française, il fut attiré très tôt vers l’astronomie. Membre de la société d’études scientifiques d’Angers.

Jean Brodeur : archéologue INRAP, Président de l'Association régionale pour la diffusion de l'archéologie dans les Pays de la Loire.

François Comte : archéologue municipal et conservateur en chef aux Musées d'Angers

Jean Camille Costes (1873-1950) : évêque d’Angers, il prit part au développement de l’enseignement privé par l’ouverture de nombreuses écoles.

Olivier Desmazières (1823-1895) : chef de division à la Préfecture, il s’était adonné dès sa jeunesse à l’étude de la géologie et de l’histoire. Auteur notamment d’un essai sur la préhistoire dans le département de Maine-et-Loire.

Toussaint Grille (1766-1850) : bibliothécaire, il était chargé de la chaire des Belles Lettres à l’Ecole Centrale d’Angers. Directeur de la Bibliothèque Municipale.

Michel Gruet (1912-1998) : médecin angevin, initié par son grand-père et le chanoine Pinier à l’archéologie. Spécialiste de la paléontologie, il mena différents chantiers de fouilles et écrivit des ouvrages de référence sur la préhistoire.

Jean-Louis Laureau : vigneron gemmois. Auteur d’une très intéressante monographie de la commune de Sainte Gemmes-sur-Loire.

Pierre Le Mailloux : ancien économe du Cesame, adjoint au maire de Sainte Gemmes-sur-Loire,il a collecté une documentation très intéressante sur l’histoire de Sainte Gemmes-sur-Loire qui a fait l’objet de publications dans des revues locales (dont « Entre Loire et Maine).

Victor Godard-Faultrier (1810-1896) : archéologue membre de la Société Française d’Archéologie. Il fonda le musée d’antiquités et le répertoire archéologique de l’Anjou. Ses fouilles et ses publications l’imposent comme le précurseur de l’archéologie moderne à Angers.

André Godard (1865-1941) : avocat, petit-fils de Victor Godard-Faultrier, lettré très estimé, membre de la Société d’Agriculture, Sciences et Arts d’Angers

Martin Pithon : archéologue INRAP

Ernest Préaubert (1852-1933) : enseignant directeur des cours municipaux, botaniste renommé, il s’intéressa aussi à la préhistoire.

Michel Provost : professeur d’histoire romaine à l’Université d’Avignon. Auteur de nombreux travaux scientifiques relatifs à l’archéologie dont « Angers gallo-romain : naissance d’une cité » ( 1978).

Claude Robin (1714-1786) : prêtre curé de la paroisse Saint Pierre d’Angers, il est l’auteur d’une des toutes premières études archéologiques sur Sainte Gemmes dans son ouvrage intitulé « Le Camp de César au village d’Empiré »

Félix Le Royer de la Sauvagère (1707-1781) : érudit, capitaine au corps royal d’artillerie. Il est l’auteur notamment d’une recherche historique intitulée « Recueil d’Antiquité dans les Gaules », illustré de nombreux plans, vues et cartes topographiques et autres dessins.

Aimé de Soland (1814-1910) : avocat, il consacra toute sa vie à des études très diverses sur l’Anjou, tant d’histoire et d’archéologie que de botanique. Il fonda, entre autres, le « Bulletin historique et monumental de l’Anjou ».


Tête de Jupiter ? (Musée d'Angers)Téléchargements

Actualités

Sombre Liger, beauté glorieuse

[ Lire la suite ]

Les "photos nature" de Dominique Jullien

[ Lire la suite ]

Horticulture : « la jouer collectif » !

[ Lire la suite ]

Ils proposent des documents sur la faune et la flore entre Loire et Maine

[ Lire la suite ]

Découvrez les "Belles demeures" de Sainte-Gemmes-sur-Loire

[ Lire la suite ]

Lettre d'information

Je m'abonne