La géologie de Sainte-Gemmes-sur-Loire est le fruit d’une histoire vieille de plus de 400 millions d’années jusqu’à maintenant.

Contexte géologique de Sainte Gemmes-sur-Loire


La première étape se déroule au Paléozoïque (anciennement appelé Ere primaire) et plus particulièrement au Paléozoïque inférieur (Ordovicien moyen à …). Il s’agit de roches sédimentaires que l’on peut distinguer par la taille des particules qui les composent. Les roches de cette période que l’on peut observer sur la commune sont alors des pélites (composées d’argiles et de silts consolidés) et de quelques passées de grès (composés de sables consolidés).

La seconde étape a lieu dans la seconde partie du Paléozoïque et surtout dans la période terminale du Dévonien au Carbonifère. C’est à cette période que les roches vont subir des contraintes liées à la formation d’un supercontinent nommé Pangée par les géologues. Cette formation est passée par celle d’une chaîne de montagne nommée chaîne varisque dont les reliefs qui devaient atteindre 5000m d’altitude ont été totalement érodés depuis. Les preuves de cette orogenèse (formation de chaîne de montagne) sont visibles sur les roches qui ont subi des contraintes avec des fractures parfois remplies par des filons de quartz mais aussi par des plis et l’acquisition d’un débit en feuillet : la schistosité qui donne son nom aux schistes.

La troisième étape est celle de l’érosion de ces reliefs qui a été marquée par des phases successives plus ou moins efficaces. La dernière phase de creusement est la plus visible dans les paysages ; elle est attribuée à la période du Quaternaire entre 2.5 millions d’années et l’actuel. Le soulèvement général du socle dans le secteur et les alternances de phases climatiques glaciaires et interglaciaires ont conduit à l’établissement de systèmes de terrasses alluviales dont les plus anciennes sont situées sur les zones les plus hautes. La dernière phase glaciaire/interglaciaire explique la présence de graviers sous les alluvions sableuses récentes visibles dans le lit majeur de la Loire.

L’installation progressive des hommes et de leurs activités sur le territoire ont fait et font le reste : la mise en place d’épis, d’enrochement sur les berges, l’exploitation des roches les plus dures et des sables comme matériaux de construction, ont contribué avec l’agriculture, les axes de communication etc… à façonner les paysages tels que nous les percevons actuellement.

Fabrice Redois

Actualités

Louis Bouchez, témoin de la libération de Sainte Gemmes-sur-Loire

[ Lire la suite ]

Sentiers de randonnée à Sainte Gemmes-sur-Loire

[ Lire la suite ]

Votez pour la proposition du Camp de César !

[ Lire la suite ]

Un projet de complexe touristique à la Roche-Morna

[ Lire la suite ]

Lettre d'information

Je m'abonne